Accro au Guest blogging ? Gardez ces 4 conseils à l’esprit

Beaucoup d’internautes se reposent sur le guest blogging pour leur stratégie de création de liens.

C’est logique car obtenir des liens via le guest blogging est plus simple que de les obtenir par d’autres moyens…

Ce n’est donc pas surprenant de voir que beaucoup de bloggeurs et experts en référencement opter pour cette méthode. La question principale est : Est-ce que ces liens sont sécurisés et fiables ? La réponse est oui si cela est bien fait. 

Afin d’étoffer nos backlinks, nous pouvons contribuer à des sites en tant qu’invités. Cependant, il y a quelques règles à suivre pour éviter de subir la « colère » de Google.

Ce qui est bien avec le guest blogging, c’est que nous avons l’opportunité d’obtenir des liens de très bonne qualité. Du coup, il faut être bien sélectif lorsque l’on choisit les sites sur lesquels publier.

Cette méthode marche très bien à petite dose en coopération avec des domaines d’autorité.

Google a confiance dans ce type de domaines. S’ils voient que vos liens viennent de sources réputées, ils ne vous pénaliseront pas.  Pour rappel, vous pouvez analyser la qualité d’un domaine avec l’outil Majestic notamment.

Cependant quelques règles sont importantes à retenir pour le Guest Blogging.

#1 N’en abusez pas !

Le plus gros problème avec le guest blogging, c’est que les gens ont tendance à en abuser.

Vos articles doivent venir de différentes sources et avoir différents textes ancrages.

Si la seule source de liens entrant que vous avez vient de guest posts, Google le verra et vous pénalisera. Il faut donc varier vos sources : annuaires, réseaux sociaux, forums, commentaires de blog etc.

#2 Concentrez-vous sur la qualité

Google évalue vos articles à partir des liens que vous obtenez. Si l’article est de très bonne qualité, votre lien sera aussi considéré comme telle.

C’est logique, n’est-ce pas ? Après tout, pourquoi est-ce qu’un internaute écrirait un bon article pour placer un lien de mauvaise qualité dans celui-ci ?

Tout ce que vous créez doit être unique et avoir de la valeur aux yeux du lecteur. Lorsque vous écrivez un guest post, demandez-vous la chose suivante : Est-ce que je pourrais mettre un lien sur cet article ?

#3 Ajoutez des images, des liens et faites une belle mise en forme

Chaque guest post que vous écrivez doit se distinguer. Assurez-vous au moins que tout ce que vous écrivez est unique.

Découper votre contenu et structurez-le : titres,  sous-titres, des blocs de citation, etc. Vous augmenterez ainsi la lisibilité de votre article et rendrez les choses plus faciles pour les moteurs de recherche.

Pour améliorer la mise en forme de votre article, vous pouvez ajouter des images. 

N’attendez pas que l’éditeur du site les insère pour vous. Soyez proactifs et fournissez-lui vos propres images. 

Enfin, nous en arrivons aux liens. Aujourd’hui, les éditeurs vous autorisent généralement à mettre un lien dans votre bio ou dans un article. Si l’éditeur l’autorise, ajoutez d’autres liens externes de qualité qui donneront plus de crédibilité à votre article.  Cela le rendra plus naturel.

#4 Variez votre texte d’ancrage

Vous essayez d’obtenir un meilleur classement sur certains mots clés et avez tendance à les utiliser sans cesse dans vos ancres de lien ? En agissant ainsi, vous vous tirez une balle dans le pied.

Cette stratégie est obsolète. Diversifiez-vous. Vos textes d’ancrage doivent varier.

Lorsque les blogueurs placent des liens purement rédactionnels sans essayer de se classer grâce à un mot-clé spécifique, ils réutiliseront rarement le même texte d’ancrage dans la même phrase. Ce serait considéré comme un comportement inhabituel et paraitrait suspect.

Assurez-vous d’utiliser différentes phrases. Placez des liens dans des phrases différentes et avec différentes ancres. Ecrivez naturellement et placez vos liens en conséquence.

Traduit par : Laura Delagrange

Source en anglais : https://searchenginewatch.com/2017/10/04/still-doing-guest-blogging-keep-these-4-tips-in-mind/