5 conseils pour optimiser sa campagne Google Shopping

Google Shooping est le comparateur de prix by Google. Pendant très longtemps, Google Shopping représentait une catégorie à part entière de Google, uniquement visible sur l’onglet concerné. Avec l’évolution du moteur de recherche, Google a donné une place très favorable aux offres présentes dans son comparateur, dans les résultats de recherches liées à un produit.

Pour apparaître dans les annonces Google Shopping, vous (annonceur), devez référencer votre flux produits au sein de Google Merchant Center et créer une campagne sur la plateforme Adwords.

Il ne suffit pas de créer uniquement une campagne Google Shopping, et de “laisser faire les choses”. Voici 5 solutions pour optimiser sa campagne et ainsi optimiser la rentabilité de son investissement.

 

#1 Utiliser une extension dédiée à Google Shopping pour votre site

Votre site est très certainement créé à l’aide d’un CMS (Prestashop, WordPress, Shopify…). Pour chacun de ces CMS, il existe une solution, sous la forme d’un plugin, extension ou application, pour intégrer Google Shopping.

Pour WordPress, WooCommerce Product Feed PRO serait la solution la plus adaptée, alors que l’application Google Shopping est directement présente sur Shopify.

Ces extensions utilisent pour la plupart l’API Google Merchant Center. Les données de vos produits seront automatiquement transférées et envoyées à Google Shopping. Utiliser une extension de ce type vous fera gagner un temps non négligeable, vous n’aurez pas à télécharger votre propre flux, et à le renvoyer… !

 

#2 Réglez les paramètres d’expédition

Il est indispensable de fournir à Google Merchant Center les détails sur les paramètres d’expédition, ainsi que les paramètres liés à la fiscalité (notamment pour la TVA).

Deux options s’offrent à vous :

  • Faire un réglage sur chaque produit (utile en cas de différence d’expédition entre tel et tel produit)
  • Faire un réglage global, pour toute la boutique (le plus simple et le plus rapide).

Garder ces informations à jour est indispensable, notamment lorsque vous faites des offres promotionnelles, en offrant les frais de livraison, cela sera affiché !

Ne pas tenir ces informations à jour pourrait induire le consommateur en erreur, et donc perdre une vente…

#3 Google Merchant Center est notre ami, faites un(des) diagnostic(s) !

Au départ, il semble logique que vous découvriez beaucoup d’erreurs sur votre flux, notamment à travers des numéros de produits manquants, des catégories introuvables ou mêmes des données incorrectes.

Pas de panique, vous pouvez traiter simplement ces erreurs, en utilisant la section spéciale de Google Merchant appelée “Diagnostic”. Cette section vous indiquera exactement quels sont les problèmes et d’où ils viennent.

Les problèmes seront classifiés :

  • Les erreurs :  pour des problèmes à corriger rapidement, sans quoi votre produit n’apparaîtra pas dans les résultats d’achat
  • Les avertissements : les publicités sont affichées, mais limitées dans leur visibilité.

Ne pas avoir de problème signalé dans la section Diagnostic, c’est s’assurer d’une campagne réussie !

 

#4 Annoncer vos promotions !

Vous faites une promotion sur l’un de vos produits ? C’est le moment d’en parler ! Google Shopping vous permet d’afficher des offres spéciales directement dans vos annonces. Pour afficher une promotion sur l’un de vos produits présents sur Google Shopping, vous devez soumettre une demande en fournissant des détails sur celle-ci. Attention cependant, rien ne garantit que votre promotion soit acceptée.

Pour faire une promotion, vous devez résider dans l’un de ces pays : Australie, Allemagne, France,Royaume-Uni, Inde, États-Unis, et activer une option sur votre compte : “Paramètres > Merchant center programs > Promotions Marchands. Vous devrez remplir un formulaire de demande.

Une fois la demande acceptée, vous aurez accès à la section de gestion des promotions individuelles ou en flux.

 

#5 Subdiviser vos groupes d’annonces / produits

Il est stratégique de créer différents groupes d’annonces, par types / catégories de produits, ou par taux de marge (groupe de produits à faibles ventes, groupe de produits à potentiel, groupe de produits phares) ou encore d’isoler vos produits les plus vendus notamment.

Cela vous aider à mieux analyser vos performances et d’optimiser vos groupes de produits idividuellement comme les enchères, exclusion de mots clés, annonces etc.

Dernier petit conseil, pensez à checker la concurrence avec les 3 indicateurs que Google vous propose  : CPC max de référence, CTR, votre part de clics. Cela vous permettra de savoir où vous vous situez et d’ajuster vos campagnes si besoin !

Et vous, quelles sont vos astuces pour Shopping ?