Comment faire un audit SEO ?

L’étape de l’audit SEO est fondamentale pour définir une stratégie de référencement naturel.

Cette étape permettra d’identifier les domaines problématiques qui nécessitent une amélioration et de créer un plan d’action (Roadmap SEO) pour les corriger. D’autre part, une analyse des actualités et dernières mises à jour des algorithmes des moteurs de recherche permettra à votre site d’évoluer et d’être même en avance sur vos concurrents.

Pour procéder à l’audit, l’expert vérifiera votre site point par point selon une check-list basée sur les trois piliers du SEO : technique, éditorial et linking. Ensuite, il proposera des recommandations sur ce qui doit être corrigé et ce qu’il faut modifier pour développer la visibilité de votre site web. Ces actions pourront concerner tous les corps de métier : design, développement, ergonomie, rédaction…

Il existe différents outils en ligne que vous pouvez utiliser pour effectuer un audit SEO rapide tel qu’Outiref ou Rezoactif mais le mieux est de solliciter un expert.

Audit SEO : les critères on-site

Pour vérifier si votre site est correctement optimisé pour les moteurs de recherche, vous pouvez déjà lancer un rapport de positionnement sur vos mots clés, mais d’autres facteurs sont à vérifier sur votre site. En voici quelques exemples :

  • les balises titres et les Meta descriptions – Elles doivent être uniques et avoir une longueur appropriée. Elles doivent aussi refléter ce que propose la page et intégrer les mots clés.  
     

  • la structure des URLs – Les URLs doivent intégrer les mots clés et être correctement formatées (tiret du 6 comme séparateur, pas de caractères spéciaux, ni de paramètres). 
     

  • le contenu – Il doit être unique. Vous pouvez utiliser Copyscape pour vérifier l’unicité de toutes vos pages et si vous trouvez du contenu en double, vous devez supprimer ou les bloquer à l’indexation. ll faut qu’il soit bien rédigé et structuré (titres, sous-titres, paragraphes, phrases courtes, intégration des mots clés, liens internes/externes, images, vidéos…).
     

  • le maillage interne – Vos pages doivent être facilement accessibles et liées entre-elles via des liens internes positionnés judicieusement au sein de vos contenus, sur des mots clés.
     

  • Les fichiers Robots.txt et le Sitemap.xml – Ces fichiers sont placés à la racine de votre site. Le Sitemap.xml liste les pages à référencer, le Robots.txt permet notamment d’indiquer les pages ou répertoires à ne pas référencer.

Audit SEO : les critères off-site

Les moteurs font également attention à l’autorité et la popularité de votre domaine (site). Ils analysent notamment le nombre et surtout la qualité des liens qui pointent vers votre site. Les réseaux sociaux ont également un impact sur votre notoriété.

Vous pouvez utilisez des outils comme Majestic pour analyser vos backlinks en détail et obtenir des données sur votre niveau de popularité et même ceux de vos concurrents.

En termes d’outil, un incontournable d’audit SEO est Google Search Console. Il s’agit d’un outil gratuit proposé par Google d’aide au diagnostic de votre site. Il vous fournit des données sur les requêtes qui affichent le plus souvent votre site, la vitesse de chargement de votre site, les balises en double… C’est aussi un outil par lequel Google vous communique d’éventuels problèmes qu’il a rencontré en crawlant votre site comme des failles de sécurité ou des erreurs HTML. 

Comme outil payant, Screaminfrog est puisssant, il simule un crawl de moteur de recherche (Google, Baidu, Bing…) et vous génère un rapport sur les erreurs rencontrées (meta en double, url avec paramètres, images non optimisées…).