Google Core Web Vitals : l’UX un facteur de ranking SEO

Le SEO (Search Engine Optimisation) est un facteur capital lorsque l’on souhaite positionner son site internet sur les résultats de recherche tels que ceux de Google.

Depuis plusieurs années, Google s’intéresse de plus en plus à l’expérience utilisateur sur les sites que visiteront leurs internautes. L’expérience utilisateur est un facteur de plus en plus important, conjointement aux autres critères de positionnement de Google, notamment lorsqu’il est question du temps de chargement des pages et de la compatibilité mobile des sites web.

Un récent article publié par Google confirme cette tendance. Google a officiellement annoncé que de plus en plus de critères d’UX (expérience utilisateur) seront intégrés dans les facteurs de ranking. Concrètement, si vous êtes propriétaire d’un site internet présent sur Google, vous allez devoir donner de plus en plus d’importance à l’expérience utilisateur et l’optimiser pour que celle-ci respecte au maximum les recommandations de Google.

Je vous propose un récapitulatif de cette future mise à jour et notamment des Google Core Web Vitals.

Temps de chargement, comptabilité mobile, page experience metrics, des critères UX indispensables pour votre positionnement SEO

Vous l’avez compris, trois éléments sont capitaux pour l’expérience utilisateur de vos sites internet. Ceux-ci doivent impérativement être optimisés si vous souhaitez améliorer votre positionnement et être présent en 1ère page de Google.

Vous devez donc pour donner pour objectifs principaux de :

  • Réduire au maximum le temps de chargement des pages de vos sites internet. Pensez au poids des contenus « médias » tels que les images, réduisez-les au maximum !
  • Votre site doit être parfaitement compatible et à 100% pour les smartphones. Lorsque l’on développe un site internet, on parle même de « mobile first », c’est le concept de développer un site internet pour les smartphones, dans un premier temps, puis pour les écrans d’ordinateurs.
  • Réduire au maximum ce que l’on appelle la « déceptivité » de vos pages pour éviter le « pogosticking », c’est le fait de devoir faire un retour en arrière sur la page de résultats de recherche. L’objectif étant également de réduire au maximum votre taux de rebond.

Le dernier article de Google concernant l’importance de l’expérience utilisateur sur les sites internet et annonçant une mise à jour importante des facteurs de positionnement SEO de Google pour l’ensemble des sites internet, apparaît un peu plus d’un an avant le déploiement officiel prévu par le moteur de recherche.

C’est en 2021 que Google se servira davantage des critères UX afin de déterminer le classement final des sites internet dans les résultats de recherche organiques.

Les nouveaux critères UX qui seront intégrés en tant que facteurs pour votre positionnement SEO sur Google

Google a indiqué dans son article de blog que les nouveaux critères UX qui impacteront fortement le positionnement des sites internet sur les SERPs du moteur de recherche seront essentiellement des critères liés à l’interactivité avec les pages, notamment grâce au Chrome Experience Report.

Google baptiste cette pratique en « Core Web Vitals », des critères regroupés sur trois statistiques socles : le LCP, le FID et enfin le CLS.

  • Large Contentful Paint (LCP) : C’est la mesure de performance indiquant le temps de chargement d’une page web. Le LCP mesure donc le temps nécessaire au navigateur pour accéder et afficher les plus grands éléments visibles (les images, notamment…).

Nous vous conseillons d’avoir un LCP inférieur ou égal à 2,5 secondes.

  • First Input Delay (FID) : C’est la mesure d’interactivité avec la page. Cet indicateur servira de mesure pour évaluer le délai entre le moment où l’internaute interagit pour la première fois avec votre page et le moment où le navigateur répond à cette interaction. Globalement, pensez à une partie de ping pong… La mesure commence à « ping » (envoi de l’internaute), et se termine à « pong » (réponse du site).
    Google recommande un FIB inférieur ou égal à 100 millisecondes pour une expérience optimale.
  • Cumulative Layout Shift (CLS) : C’est la mesure de stabilité d’une page internet. Le CLS calcule le nombre de fois que la mise en page est décalée pendant la phase de chargement. Google recommande un CLS de moins de 0,1.

Les meilleurs outils pour calculer ces indicateurs sur votre site internet sont ceux de Google : Google PageSpeed Insights et la Search Console.

Des changements importants pour le classement des articles dans l’encart Google Actualités

Pour cette mise à jour, Google a annoncé qu’il intégrera ces mêmes critères d’UX dans les facteurs impactant le classement des pages présentes dans l’espace « À la Une » des résultats de recherche sur mobiles.

Lors de cette mise à jour (qui est prévue pour 2021), Google a annoncé la fin de l’exigence AMP pour être référencé dans l’encart « À la Une ». Pour les sites disposant de l’AMP, pas d’inquiétudes, ce critère très utile pour l’expérience utilisateur sera toujours compatible avec le moteur de recherche de Google qui continuera de créer des liens vers les pages AMP lorsque cela est possible.

Pour conclure…

Une « belle » mise à jour annoncée de la part de Google concernant l’expérience utilisateur. L’ensemble des sites internet souhaitant être référencés sur le moteur de recherche vont devoir s’adapter et se mettre à jour en SEO et UX pour assurer leur positionnement. Pas de panique cependant, vous avez un an devant vous… Bon courage !